Solaire photovoltaïque : quelques réflexions sur le conflit entre l'Europe et la Chine

Trois quarts des panneaux solaires produits dans le monde sont installés en Europe et trois quarts des panneaux installés en Europe sont produits en Chine. Cette situation exaspère sur le vieux continent et singulièrement en France depuis la faillite de Photowatt. Le sujet est devenu un symbole pour ceux qui réclament plus de protection pour l'industrie européenne. Début juin ces voix ont apparemment été entendues et la Commission Européenne a annoncé de lourdes taxes sur l'importation de panneaux solaires chinois.
Coté chinois, la réaction ne s'est pas fait attendre : je me trouvais à Pékin lorsque le projet de taxe a été annoncé, même les chaines de télévision locales reprenaient l'information, avec débat d'experts et offuscations bruyantes. Peu après, la Chine menaçait les exportations européennes de vin et de voitures. Bref, la guerre commerciale semblait inévitable.

Pourquoi l'Europe installe-t-elle du solaire ?

Energie et developpement - centrale solaire photovoltaïque en Bavière
Comme celles-ci à Thüngen, un tiers des cellules photovoltaïques
produites dans le monde sont installées en Bavière

En Europe, le coût de l'électricité solaire est notoirement plus élevé que celui de toutes les autres énergies, pourquoi dans ce cas importer des panneaux solaires par bateaux entiers ? La situation est encore plus surprenante lorsque qu'on s'aperçoit que la plupart des panneaux solaires importés en Europe sont allés en Allemagne, et plus particulière en Bavière. Aujourd'hui un tiers environ des cellules photovoltaïques fabriquées dans le monde sont installées dans ce Land pourtant plus réputé pour ses châteaux et sa bière que pour son ensoleillement. Il y a quelques années c'était la moitié...
Pourquoi ? Parce que l'Allemagne est une fédération, dans laquelle l'équilibre entre Länder est primordial. Lorsque la politique énergétique allemande parie sur le développement à marche forcée des énergies renouvelables, le gouvernement fédéral est obligé de donner des compensations aux régions du sud où des vents moins favorables et une surface largement boisée ne permettent pas l'installation d'éoliennes. Ce sera donc une généreuse subvention au solaire photovoltaïque, une mesure qui n'a de sens que politique.

Ajoutons que même si l'Europe est en tête des installations, le solaire photovoltaïque n'y représente qu'une part infime du mix énergétique. En forte croissance, c'est vrai. Mais lorsque qu'un euro de matériel solaire est installé en France ce n'est pas un euro qui part pour la Chine plutôt 30 centimes. Le reste arrive à part à peu près égale dans la poche de l'installateur et des intermédiaires, des emplois qui ne sont pas menacés par de délocalisation...

... et pourquoi la Chine est-elle le premier producteur de cellules photovoltaïques ?

 
Pourquoi la Chine s'est-elle lancée tête baissée dans la production de cellules photovoltaïques avec une demande aussi mal assurée ? Pour le comprendre, il faut d'abord renoncer à un a priori : un panneau solaire photovoltaïque n'est pas une merveille de technologie. C'est grosso-modo des tranches de sable fondu dopé avec quelques métaux rares, un cadre en aluminium et un peu de connectique. A part pour quelques applications de niches qui nécessitent un rendement élevé ou des performances particulières, les cellules utilisées aujourd'hui sont pratiquement identiques à celles qui étaient fabriquées il y a 40 ans. Ce n'est pas l'innovation qui permet d'être compétitif sur ce marché mais les économies d'échelle.
Pour y arriver, il faut des investissements lourds et des coûts de fonctionnement (notamment salariaux) limités. Deux choses qu'une économie planifiée et en plein rattrapage comme la Chine peut offrir sans problème.

Il est même possible que Pékin soit sur ce sujet victime de l'enthousiasme de ses fonctionnaires locaux : la concurrence entre provinces est rude pour attirer des industries nouvelles et un projet étiqueté "high-tech" et "vert" peut être précieux dans une carrière. En un mot le solaire photovoltaïque est à la Chine ce que l'acier était à l'URSS : on ne sait pas trop à quoi ça va servir mais des indicateurs de production en progression constante aident à avancer dans la hiérarchie du Parti.

Voilà donc l'Empire du milieu en tête de la (sur-)production mondiale de cellules photovoltaïques même si sa demande intérieure est ridicule. La faillite de SunTech, premier fabricant mondial, en mars a montré combien ce secteur est fragile même en Chine...

Une guerre commerciale sur le solaire ? Soyons sérieux !


Une production hypertrophiée et une demande vacillante... On peut faire confiance au gouvernement central chinois pour être conscient de ces déséquilibres. Va-t-il déclencher une guerre commerciale avec son premier partenaire dans une situation aussi mal assurée ? Bien sur que non, la réaction offusquée des autorités chinoises a plutôt pour objectif de mettre la Commission Européenne face à ses contradictions et d'enfoncer un coin entre pays Européens  - la menace de représailles sur les voitures (allemandes) et le vin (français) est de ce point de vue presque caricaturale... Il s'agit avant tout de mettre l'Europe sur la défensive en vue de futures négociations. Et logiquement, passé le délai normal de protestation, le gouvernement chinois donne des signes d’apaisement.

A l'image de la crise ouverte en France par le décret du 9 décembre 2010, la correction en cours en Europe avec son cortège de faillites (Prosun en a compté 34 depuis 2010) doit plus à une politique énergétique devenue intenable qu'à la concurrence chinoise.

Le solaire photovoltaïque est une technologie fantastique lorsqu'on a besoin d'électricité dans des lieux très isolés. Ce n'est pas surprenant que l'alimentation en énergie des satellites ait joué un grand rôle dans son développement... Aujourd'hui des opportunités existent sans aucun doute dans les zones de la planète qui restent mal électrifiées et je fais partie de ceux qui pensent que les solar home systems, par exemple, peuvent révolutionner l'Afrique comme la téléphonie mobile l'a fait dans les années 90.
Si on laisse de coté la bulle subventionnée par les gouvernements européens, les marchés du solaire photovoltaïque restent donc à inventer. Mais sauf révolution technologique on peut tenir deux choses pour certaines : ils ne se trouvent pas en Europe et les grands gagnants seront les concepteurs, les intégrateurs et/ou les installateurs des systèmes, pas les fabricants chinois de cellules photovoltaïques.

Crédit photo : By OhWeh (Own work) [CC-BY-SA-2.5], via Wikimedia Commons

 * * *
Ces articles peuvent vous intéresser :
Vous n'êtes pas d'accord ? Quelque chose n'est pas clair ? Dites le dans les commentaires.
Vous avez aimé cet articles ? Faites le connaître :

8 commentaires :

  1. La on touche du doigt un sujet très intéressant! Le panneau photovoltaïque n'est pas une avancé technologique importante. Son prix est donc fixé uniquement par les matériaux "précieux" qui le compose.
    Du coup le prix du panneau photovoltaique ne descendra pas de beaucoup avec les année.

    RépondreSupprimer
  2. Cédric PHILIBERT5 avril 2014 à 16:53

    Le prix des modules PV a été divisé par 5 depuis 2008, celui des systèmes PV par 3. Ce ne sont pas tous des merveilles de technologie, mais on ne peut pas dire pour autant que les panneaux actuels "sont les mêmes" qu'il y a quarante ans, et que seules les économies d'échelles en ont réduit le coût. Il y a eu d'énormes progrès techniques, et ceux-ci vont continuer. Les prix sont à peu près stables (pour les modules) depuis 2012 car les survivants du dernier épisode de surcapacités reconstruisent leurs marges, mais la baisse va reprendre. Le prix des systèmes, eux, continuent de baisser, à mesure que les marchés deviennent plus denses et que les installateurs apprennent leur métier. Au moins un grand projet dans le sud-ouest de la France a été signé à 85€/MWh - certes plus que le coût des centrales nucléaires amorties mais à peu près celui ... de n'importe quelle installation nouvelle, nucléaire, gazière ou charbonnière. Ah non, il y a une technologie moins chère encore - l'éolien.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  4. (détail) La 4ième phrase comporte une méchante faute d'orthographe.
    "Début juin ces voix ont apparemment étaient entendues" -> 7ième mot.
    n'hésite pas à effacer ce commentaire après consommation.

    en passant: le meilleur blog francophone que j'ai vu sur la thématique !
    chapeau bas,monsieur.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour le partage tel article de blog informatif avec nous qui est très bénéfique et utile comme point de vue qui veulent connaître solaire photovoltaïque de l'utilisateur. S'il vous plaît continuer à partager plus.

    Fabriquer En Chine | Importer De Chine

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour le partage tel article de blog informatif avec nous qui est très bénéfique et utile comme point de vue qui veulent connaître solaire photovoltaïque de l'utilisateur. S'il vous plaît continuer à partager plus.

    Fabriquer En Chine | Importer De Chine

    RépondreSupprimer