A quoi s'attendre pour l'année énergétique et climatique 2019 ? La réponse par 5 experts.

Que réserve 2019 pour le climat et l'énergie ? Quels seront les sujets qui feront l'actualité ? Les tendances à suivre ? Comme chaque année, j'ai invité quelques experts à plancher sur la question. Voici leurs réponses :



"L'énergie et le climat devront faire partie de la remise à plat du projet européen." - Carole Mathieu



Fin mai 2019 se tiendront les prochaines élections au Parlement européen, un scrutin sous haute tension qui risque de se conclure par une montée en puissance des partis eurosceptiques. Après le Brexit, les institutions bruxelloises ont pleinement conscience d'une menace de plus en pressante sur l'avenir de l'Union européenne (UE). À la veille des élections, elles feront des propositions pour rapprocher le projet politique européen des préoccupations citoyennes. L'énergie et le climat devront faire partie de cette remise à plat des priorités et des méthodes. Avec l'adoption du Paquet Energie Propre, l'UE a poussé jusqu'au bout une logique de règlementation détaillée d'un marché qui, pourtant, se trouve de plus en plus influencé par l'intervention des Etats.
La vision 2050 montre que la neutralité carbone est un objectif atteignable, mais qu'elle suppose des innovations technologiques et une reconfiguration profonde du paysage énergétique. Comment l'UE peut-elle apporter la contribution la plus utile ? Quelle est, aujourd'hui, la bonne traduction du principe de subsidiarité ? Une fenêtre s'ouvre pour conduire un débat responsable, et donner enfin un nouveau souffle à l'Europe de l'énergie.

Carole Mathieu est responsable des Politiques européennes de l'énergie et du climat à l'IFRI.


"Seule une véritable solidarité permettra de traiter l’enjeu climatique et de réduire la pauvreté énergétique, de la Corrèze au Zambèze." - Marie-Noelle Reboulet



Les mouvements sociaux comme les impacts des phénomènes météorologiques ont (re)mis sur le devant de la scène l’exigence de justice sociale. En France, l’injustice sociale c’est 3,3 millions de ménages dont la facture énergétique du logement dépasse 8% du revenu. Dans le monde, c’est 1 milliard de personnes sans électricité et 2,7 milliards qui cuisinent et se chauffent avec des systèmes insalubres.
Certes il y a des améliorations et elles vont se poursuivre : légère baisse du taux de précarité énergétique en France, 36 % d’humains qui n’ont pas accès à une cuisson propre contre 46% en 2000 et, en Afrique, "en 2018 l’électrification du territoire a augmenté plus rapidement que la croissance démographique". Mais ces améliorations sont lentes au regard de leurs conséquences sur les conditions de vie.
Je fais le vœu que les changements climatiques, en mettant en exergue notre dépendance réciproque et nos intérêts communs, nous pousseront à renouveler ce "sentiment qui pousse les hommes à s’accorder une aide mutuelle" qu’on appelle "solidarité". Seule une véritable solidarité climatique permettra que chacun accepte les efforts nécessaires pour le bien de tous. Une transition énergétique ambitieuse pourra alors contribuer à traiter l’enjeu climatique global et à réduire la pauvreté énergétique, de la Corrèze au Zambèze.

Marie-Noelle Reboulet est présidente du GERES.


"2019, l'année où les banques centrales et superviseurs financiers doivent avoir un effet bœuf." - Benoit Leguet




En 2017, la Banque de France rassemblait ses consoeurs, banques centrales et superviseurs bancaires et assurantiels, au sein du Network for Greening the Financial System.
En 2018, la vingtaine de membres et observateurs du réseau notait les progrès réalisés dans la prise en compte des risques climatiques par les superviseurs, et pointait en creux les marges de progrès : les critères de durabilité jouent aujourd'hui un rôle mineur dans la gestion des portefeuilles propres des banques centrales ; ces mêmes critères sont pris en compte de façon marginale dans les modèles utilisés par les banques pour évaluer leurs risques de crédit – modèles sur lesquels s'appuient les superviseurs ; et les risques liés au climat ne sont pas pris en compte dans la conduite de la politique monétaire. Parmi les institutions financières, selon Climate Chance, seuls 6% des investisseurs, 12% des gestionnaires d'actifs, et 49% des banques dans le monde affirmaient prendre des mesures de gestion de leurs risques liés au changement climatique. Ces risques restent mal connus et probablement très sous-évalués. Les réflexions méthodologiques, notamment sur l'utilisation de scénarios de changement climatique se sont néanmoins multipliées ces dernières années.
En 2019, l'amicale pression des superviseurs financiers peut et doit accélérer le mouvement, pour contribuer, comme le demande l'Accord de Paris, à aligner les flux financiers avec l'atteinte d'un monde "zéro émissions nettes" et résilient au changement climatique.

Benoit Leguet est directeur général d’I4CE, Institute for Climate Economics.


"2019 peut être l'arrêt de mort ou l'acte de naissance de la mobilité bas carbone." - Marie Degremont



La taxe carbone millésime 2019 devait contribuer à accélérer la transition énergétique en France, notamment dans les transports, qui représentent 29% des gaz à effet de serre émis sur notre territoire. Las, cet outil économique s’est fracassé contre le mouvement des gilets jaunes. L’aspect social de la transition écologique, trop longtemps occulté, a fait une irruption violente sur la scène politique. Cette année sera décisive en la matière : elle peut être celle d’un enterrement de première classe des quelques mesures déjà engagées ; ou bien celle d’un nouveau départ, vers une transition plus ambitieuse et plus cohérente. Gageons que cette pause permettra d’expliciter les défis à relever, d’élargir le champ d’une transition qui doit être systémique.
Le grand débat prévu au début de l’année devra faire prendre conscience que cette transition doit inclure l’ensemble des citoyens, quel que soit leur niveau de revenu. Il doit conduire à accepter une transformation profonde de nos sociétés.
Pour la mobilité, puisque c’est de ce secteur qu’est partie l’étincelle de la crise de cet automne, des mesures concrètes doivent être prises. Il va falloir rendre accessibles des solutions de transport bas carbone hors des grandes villes : transport à la demande, covoiturage, petites lignes ferroviaires, par exemple. Il devra aussi être question de transformer le parc automobile, pour que cesse la folie des SUV et assimilés, au profit de véhicules moins lourds, moins puissants, plus économes. Il ne faudra pas oublier la question centrale de l’aménagement du territoire, qui doit être fondamentalement repensé : habiter loin de tout n’est pas soutenable, tant d’un point de vue environnemental, qu’économique et social.

Marie Dégremont est docteur en science politique et chercheur associée au CSO (Sciences Po).


"Avec la prise de conscience des risques et des émissions toujours à la hausse, 2019 pourrait être l'année de l'adaptation au changement climatique." - Thibault Laconde



En 2018, la planète a connu des incendies de proportions bibliques de la Californie à la Grèce en passant par la Suède, des inondations au Japon et en Inde suivies de vagues de chaleur qui ont envoyé des dizaines de milliers de personnes à l'hôpital, l'ouragan Florence, le seul de catégorie 5 a s'être aventuré aussi loin au nord des États-Unis, des sécheresses dévastatrices en Europe centrale, en Afrique du Sud et en Australie... Bref rien de bien nouveau : les années précédentes avaient aussi eu leur lot de monstres climatiques et les prochaines continueront probablement à égrainer cette sombre litanie.
Et pourtant, il me semble qu'on a senti un frémissement en 2018, plus particulièrement pendant le creux de l'été alors que la torpeur était troublée seulement par l'accumulation des mauvaises nouvelles : une réalisation encore inachevée de l'ampleur de la catastrophe en cours. 2019 sera peut-être l'année où le voile se déchire ?
En attendant de plus en plus d'individus et d'organisations réalisent que les risques climatiques ne sont pas aussi éloignés dans l'espace et dans le temps qu'ils le pensaient. Cette prise de conscience combinée à la hausse continue des émissions de gaz à effet de serre pourrait bien faire de 2019 l'année où les efforts d'adaptation changent d'échelle. Puisque le risque est bien là et que nous ne parvenons pas nous entendre pour en traiter les causes, il est naturel de tenter de se protéger. Reste à voir si ce sera un chacun pour soi probablement contre-productif, où des murs et des digues s'élèvent autour d'ilots de richesses climatisés, ou si nous parviendrons à faire de l'adaptation au changement climatique un projet collectif et solidaire.

Thibault Laconde est consultant énergie-climat... et l'auteur de ce blog.

Et pour vous, quel sera l'évenement ou la tendance marquante de 2019 ? N'hésitez pas à partager votre vision en commentaire !




Publié le 2 janvier 2019

Vous avez aimé cet article ? N'en ratez aucun en vous inscrivant à la newsletter mensuelle.


13 commentaires :

  1. J'ai lu attentivement les 5 textes, qui me laissent perplexe car aucun d'eux ne mentionne le problème central de l'humanité, qui est celui de la croissance galopante de la démographie, ayant pour corollaires le mitage du territoire et la densification de l'habitation. Tant qu'aucune régulation n'est envisagée, aucune solution n'est possible, vu que notre Planète Terre n'est pas extensible. Tant que l'emprise humaine sur ce qui reste de la Nature augmentera, notre civilisation ira vers un naufrage certain. L'homme a besoin de la Nature pour vivre, mais la Nature saura vite se passer de l'homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le soucis c'est que l'augmentation démographique se fait principalement dans les pays pauvres, je ne vois pas comment leur imposer de réduire leur natalité ...

      Supprimer
    2. c'est là le problème! il faudrait aider financièrement les pays qui prennent des mesures, comme la Chine l'avait fait, en limitant à un enfant par couple... mais la Chine ne donne pas le bon exemple avec son retour en arrière; un pays dont la natalité baisse est considéré comme en perte de vitesse, du point de vue de son PIB, au lieu de considérer son Bonheur Intérieur Brut comme valeur fondamentale!
      les pays qui font passer la quantité de vies avant la qualité de vie sont irresponsables; ils sont gouvernés par les lobbies économiques auxquels personne n'ose s'attaquer, voilà le drame de notre société, accentué par celui du gaspillage et de l'obsolescence programmée.

      Supprimer
    3. @americanad
      "je ne vois pas comment leur imposer de réduire leur natalité".
      En Afrique notamment, ça ne passera pas par la contrainte mais par une éducation des femmes et la mise en place d’une politique globale de développement et de planning familial.

      Supprimer
  2. C'est en effet un paramètre qui est peu évoqué car il est très polémique et le simple fait de l'aborder vous met dans une position très vite caricaturale.
    Il en est de même pour le nucléaire qui sans être l'alpha et l’oméga de l'énergie n'en est pas moins la meilleure transition possible pour aller vers le décarboné renouvelable encore dans les limbes
    les lobby ont changé de forme et ceux qui sont jusqu'au boulistes tant sur le plan sociologiques que sur celui du climat font assaut d'une bien-pensance délétère au détriment du réalisme qui devrait guider le raisonnement de chaque honnête homme.
    je ne suis pas un leader mais j'aimerais pouvoir faire confiance à l'un d'entre nous qui saurait défendre ces points de vue afin de diriger l'humanité vers une issue acceptable qui me semble de plus en plus s'éloigner des possibles.
    je le souhaite pour le futur, pour nos enfants qui sont loin de se douter de ce qui les attend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la notion de leader "qui saurait défendre ces points de vue afin de diriger l'humanité vers une issue acceptable" est pas mal dépassée, les décisions et les orientations doivent être a notre époque, collégiales. A noter que l'on a déjà en place un "leader" avec ses "visions" en tant que chef du gouvernement ......

      Supprimer
    2. oui, les décisions doivent être prises collégialement, pas par un "leader" acheté par les lobbies économiques, de la chasse, etc. ou aveuglé par une croyance religieuse quelconque!

      Supprimer
  3. Quelle belle et inspirante histoire! Je suis mariée depuis sept ans sans aucun enfant, à cause de cela, mon mari a commencé à agir étrangement, rentrant à la maison ces derniers temps et ne passant plus de temps avec moi, il m'a divorcé. Je suis donc devenue très triste et perdue dans la vie parce que mon médecin m'a dit qu'il n'y avait aucun moyen pour moi de tomber enceinte, cela rendait vraiment la vie misérable pour moi. Jusqu'à ce que je tombe sur un ami qui m'a parlé d'Internet à propos de DR ODION, comment il a aidé beaucoup de femmes avec les mêmes problèmes que je suis en train de vivre, je l'ai donc contacté à l'adresse: drodion60@yandex.com et je lui ai expliqué . il m'a dit tout ce qu'il fallait fournir avant de pouvoir lancer un sortilège de réunification pour ramener mon mari, ce que j'ai fait, et il a envoyé une puissante prière que je devais dire à minuit alors qu'il lançait le sortilège d'amour. C'était un miracle. 24 heures plus tard, mon seul et unique mari est revenu vers moi et m'a présenté ses excuses pour tout ce qu'il a fait. Il m'a dit qu'il était tout à fait prêt à me soutenir dans tout ce que je voulais. J'appelle rapidement DR ODION et lui dis ce qui était. continuant à ce moment-là, il m'a également préparé et envoyé un médicament à base de plantes qui, selon lui, guérirait toutes les maladies ou infections non désirées qui m'empêchaient de concevoir, puis m'a appris comment l'utiliser avant de rencontrer mon mari. Voici, après avoir utilisé ces herbes et cette racine indigènes, quelques semaines plus tard, j'ai commencé à ressentir des signes de grossesse sur moi. Vraiment, j'étais enceinte. Je venais de donner naissance à un petit garçon le 1er du mois. Je fais le vœu de faire savoir au monde entier que DR ODION a sauvé ma relation et m'a donné des enfants que je peux aujourd'hui appeler fièrement les miens. Pour toutes les femmes qui pensent que cela est impossible, voici une occasion pour vous de sourire et d'apporter du bonheur à votre famille. Veuillez contacter DR ODION par e-mail à l'adresse suivante: (drodion60@yandex.com). ou WhatsApp lui via +2349060503921 En effet, il est un Dieu envoyé pour ramener les amoureux perdus et vous apporter le bonheur ...

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle et inspirante histoire! Je suis mariée depuis sept ans sans aucun enfant, à cause de cela, mon mari a commencé à agir étrangement, rentrant à la maison ces derniers temps et ne passant plus de temps avec moi, il m'a divorcé. Je suis donc devenue très triste et perdue dans la vie parce que mon médecin m'a dit qu'il n'y avait aucun moyen pour moi de tomber enceinte, cela rendait vraiment la vie misérable pour moi. Jusqu'à ce que je tombe sur un ami qui m'a parlé d'Internet à propos de DR ODION, comment il a aidé beaucoup de femmes avec les mêmes problèmes que je suis en train de vivre, je l'ai donc contacté à l'adresse: drodion60@yandex.com et je lui ai expliqué . il m'a dit tout ce qu'il fallait fournir avant de pouvoir lancer un sortilège de réunification pour ramener mon mari, ce que j'ai fait, et il a envoyé une puissante prière que je devais dire à minuit alors qu'il lançait le sortilège d'amour. C'était un miracle. 24 heures plus tard, mon seul et unique mari est revenu vers moi et m'a présenté ses excuses pour tout ce qu'il a fait. Il m'a dit qu'il était tout à fait prêt à me soutenir dans tout ce que je voulais. J'appelle rapidement DR ODION et lui dis ce qui était. continuant à ce moment-là, il m'a également préparé et envoyé un médicament à base de plantes qui, selon lui, guérirait toutes les maladies ou infections non désirées qui m'empêchaient de concevoir, puis m'a appris comment l'utiliser avant de rencontrer mon mari. Voici, après avoir utilisé ces herbes et cette racine indigènes, quelques semaines plus tard, j'ai commencé à ressentir des signes de grossesse sur moi. Vraiment, j'étais enceinte. Je venais de donner naissance à un petit garçon le 1er du mois. Je fais le vœu de faire savoir au monde entier que DR ODION a sauvé ma relation et m'a donné des enfants que je peux aujourd'hui appeler fièrement les miens. Pour toutes les femmes qui pensent que cela est impossible, voici une occasion pour vous de sourire et d'apporter du bonheur à votre famille. Veuillez contacter DR ODION par e-mail à l'adresse suivante: (drodion60@yandex.com). ou WhatsApp lui via +2349060503921 En effet, il est un Dieu envoyé pour ramener les amoureux perdus et vous apporter le bonheur ...

    RépondreSupprimer
  5. c'est superbe, je vous invite de visiter notre magazine.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Contactez le Maître Amangnon pour tous vos petits problèmes de couple,travail,santé et autres.C'est un Médium très puissant.Il m'a aidé à reconquérir l'amour de ma vie.Je vous le recommande.Il est très puissant et ne demande pas grande chose.
    Son adresse e-mail: contact.maitreamangnon@yahoo.com
    Tel/whatsApp: +229 97788791
    http://retouraffectif-maitreamangnon.over-blog.com/

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  7. La transition énergétique est lente, trop lente pour un problème dont on connait l'existence depuis plusieurs années. La taxe carbone est à mon sens un échec aux vus des mouvements sociaux ayant empêchés sa mise en oeuvre. La croissance de la démographie et le manque d'intérêt de l'humanité ne sont qu'alarmistes face aux changements climatiques. C'est pourquoi il faut accorder de l'importance aux événements de 2019 concernant l'écologie et le climat. Une énergie verte et plus propre pourrait être une bonne piste vers l'avancé d'un mode de consommation plus respectueux et écologique.

    RépondreSupprimer

  8. je me nomme corine âgée de 32 ans j'habite dans le 59139 wattignies . J'étais en relation avec mon homme il y a de cela 4 ans et tout allait bien entre nous deux puis à cause d'une autre femme il s'est séparé de moi depuis plus de 5 mois . J'avais pris par tout les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! je n'ai fais que gaspiller mes sous.Mais par la grâce de dieu l'une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nommé ishaou au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.c'est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s'excusant et jusqu'à aujourd'hui et me suggéré a ce qu'on se marie le plus tot possible.je ne me plein même pas et nous nous aimons plus d'avantage. La bonne nouvelle est que actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n'arrive pas a y Croire a mes yeux qu'il existe encore des personnes aussi terrible , sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c'est un miracle. Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s'est fait en moins d'une semaines.(pour tous vos petit problème de rupture amoureuses ou de divorce ,maladie ,la chance , les problèmes liés a votre personnes d'une manière, les maux de ventre, problème d'enfants, problème de blocage, attirance clientèle, problème du travail ou d'une autres) Vous pouvez le contacter sur: son adresse émail : maitreishaou@hotmail.com ou appelé le directement sur whatsapp numéro téléphone 00229 97 03 76 69 son site internet: www.grand-maitre-ishaou-13.webself.net

    RépondreSupprimer